Fais-en un mème! [Tactique]

activ_tact_FR.png

Cette activité a pour but d’amener les participant·e·s à riposter, avec humour et répartie, aux formes communes de la misogynie, de la transphobie et de l’homophobie en ligne. L’objectif n’est pas du tout de banaliser les violences en ligne basées sur le genre, mais plutôt de permettre aux participant·e·s de faire face collectivement aux trolls sur internet.

Objectifs d’apprentissage

  • Échanger des idées, stratégies et actions pour contrer les violences en ligne basées sur le genre dans le contexte social/national des participant·e·s.

À qui s'adresse cette activité ?

Cette activité peut être faite avec des participant·e·s ayant un niveau varié de compréhension et d’expérience en matière de violences en ligne basées sur le genre.

Matériel

  • Des post-it

  • Tableau à feuille mobile/grandes feuilles de papier, cartons

  • Beaucoup de marqueurs ou crayons feutres

  • Une connexion internet (si vous voulez leur donner l’option de créer des gifs sur le site Giphy par exemple)

Temps requis

Vous aurez environ besoin d’environ 2h30 pour cette activité.

Mécanique

Cette activité se déroule en trois étapes :

  • Rassembler des exemples de discours misogynes, transphobes ou homophobes en ligne

  • Préparer et créer des contre-discours (60 minutes)

  • Retour sur les contre-discours (60 minutes)

Lorsque tout le groupe est réuni, demandez à chaque personne de partager jusqu’à 3 exemples de discours (commentaires, messages) misogynes, transphobes ou homophobes rencontrés en ligne. Demandez-leur d’écrire ces exemples sur des post-it (un exemple par post-it).

Remarque : Ces exemples n’ont pas besoin d’être ouvertement transphobes/homophobes ou sexistes. On peut aussi inclure des exemples de commentaires qui reviennent tout le temps comme : « vous voulez la censure », « vous brimez ma liberté d’expression », « si ce n’est pas physique, ce n’est pas de la violence », ou des discours qui blâment les victimes.

Sur un mur, regroupez les discours similaires. C’est une bonne occasion de décortiquer ces discours en groupe et de discuter de comment ils sont dommageables envers les femmes et les personnes queers sur internet.

Lorsque tous les post-it sont regroupés au mur, invitez les participant·e·s à se mettre en petits groupes.

Remarque : Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour l’activité, vous pouvez sauter cette étape en choisissant préalablement des exemples de discours misogynes, transphobes ou homophobes en ligne. Dans ce cas, il vous faudra connaître le genre de messages auquel vos participant·e·s sont le plus confronté·e·s en ligne.

Chaque groupe est invité à créer des contre-discours face à ces messages nuisibles. Les participant·e·s peuvent utiliser différentes méthodes pour riposter : en écrivant des Tweets, en faisant des affiches, en créant des gifs (tout dépendant des habiletés du groupe), en créant une campagne avec un mot-clic.

Pour les aider dans leur création, demandez aux groupes de prendre en compte les questions suivantes :

  • À qui s’adresse votre message?

  • En quoi votre message sera-t-il efficace envers votre public cible?

  • Quelles sont les valeurs qui sous-tendent votre message?

  • Quelle forme prendra votre message? Quel niveau de langage utiliserez-vous?

Lorsque les groupes sont prêts, ils peuvent présenter leurs contre-discours en grand groupe. Discutez collectivement de l’efficacité de ces messages en vous basant sur les questions ci-haut.

Pour conclure, résumez en vous concentrant sur les idées suivantes :

  • Les types de messages qui fonctionnent

  • Les leçons tirées de la lutte aux trolls du web

Conseils pour la préparation de l’atelier

Bien que cette activité soit plus légère que d’autres dans ce module, la personne formatrice/animatrice devrait quand même se préparer au cas où des participant·e·s seraient bouleversé·e·s.

Retournez au module Violence en ligne basée sur le genre.

wiggy-cactus-yellow-several.png