Actions et mobilisation : Planifier nos communications mobiles [Activité tactique]

activ_tact_FR.png

Cette activité vise à guider les groupes qui souhaitent organiser ou participer à des actions en utilisant des applications de messageries. Les discussions que vous animerez permettront aux groupes de réfléchir à leurs différents types de communications. Elles leur permettront aussi d’élaborer des protocoles collectifs de sécurité en matière d’administration de groupes, de messages et d’appareils mobiles. Iels pourront adapter ces protocoles en fonction de leurs types de communications.

Cette activité se déroule en 4 étapes :

  • Cartographier nos communications et évaluer les risques

  • Planification : Créer un groupe de messagerie et ses paramètres

  • Installation d’application (facultatif)

  • Implantation (facultatif)

Si votre groupe n’a pas choisi l’application de messagerie qui leur convient, vous pourriez d’abord faire l’activité Choisir nos applications mobiles.

Objectif d’apprentissage

  • échanger et pratiquer des stratégies/tactiques en matière de sécurité mobile qui permettront de réduire les risques pour nous-mêmes, nos collègues, nos proches et nos mobilisations

À qui s’adresse cette activité ?

Cette activité peut être faite avec des participant·e·s ayant différents niveaux d’expérience d’utilisation des téléphones mobiles. Si certain·e·s participant·e·s prévoient gérer des groupes de messagerie, prévoyez intégrer l’étape 4 de l’atelier qui vise l’implantation d’un groupe.

Temps requis

Environ 1 heure pour les étapes 1 et 2. Environ 3 heures si vous décidez de faire aussi les étapes 3 et 4.

Matériel

  • Des feuilles de papier pour dessiner leur cartographie

Mécanique

1. Cartographier nos communications et évaluer les risques

Considérations sur la vie privée : Prenez en considération que vous communiquez différents types de messages sur l’application Signal et que certains messages sont moins privés que d’autres. Cartographier le genre de communications que vous avez et formez des groupes de messagerie qui correspondent à vos besoins en matière de vie privée et confidentialité.

Quels sont vos différents types de communications ? Selon leurs différents types, qui devrait avoir accès à ces communications ? Suggérez aux participant·e·s de prendre en considération ces différents groupes de personnes. Demandez-leur si certain·e·s possèdent plus d’informations que d’autres. Ex. : Est-ce qu’il y a une information qui devrait être connue par seulement deux personnes ? Est-ce qu’il y a une information qui devrait être connue par une seule personne et qui ne devrait pas être partagée avec d’autres ? Est-ce qu’une information devrait être documentée et jamais diffusée ?

Cette information :

Exemples de communications :

Doit être connue par un groupe de confiance très restreint

La localisation des organisatrices

Est essentielle et doit être connue par les bénévoles ou des petits groupes pour pouvoir se coordonner

 

La localisation changeante de la foule

Peut être partagée publiquement

L’heure du rassemblement, les groupes qui endossent publiquement l’action

2. Planification : Créer un groupe de messagerie et ses paramètres

Travaillez avec les participant·e·s pour les aider à concevoir des groupes de messagerie qui correspondent à leurs différents types de communications.

Suggestions pour guider la création de groupes

Nous vous suggérons de commencer par utiliser ces questions-guides. Nous avons également inclus des suggestions de modèles de groupes fréquents. Demandez-leur de réfléchir à ce qui fonctionnerait ou non dans leur cas. Invitez-les à modifier ces paramètres en fonction de leurs besoins.

Membres

  • QUI ? – Qui peut se joindre au groupe ?

  • COMMENT ? – Comment les gens peuvent-ils se joindre au groupe ? Y a-t-il une procédure ? Doivent-ils être vérifiés et approuvés, être présentés ? Doivent-ils accepter une invitation ou faire une demande d’inscription ?

  • RECONNAISSANCEDe quelle façon votre groupe prend-il le temps de reconnaître l’arrivée d’une nouvelle personne ? Est-ce que votre groupe désire faire ceci ? Si oui, pourquoi ? Et si non, pourquoi ?

  • RESPECT DES RÈGLES – Que faites-vous si une personne se joint sans suivre la procédure ?

  • INFORMATIONS PERSONNELLESSelon l’application de messagerie que vous utilisez, est-ce que les membres peuvent voir les numéros des autres personnes ? Si tel est le cas, toute personne qui a besoin que son numéro ne soit pas connu dans le cadre de l’action ne doit pas se joindre à un grand groupe où les autres personnes ne connaissent pas déjà son numéro et son implication dans l’organisation.

VÉRIFICATION – Sachez à qui vous parlez

Pour un type de communication donné, comment allez-vous vérifier la personne avec qui vous communiquez ?

  • FACE À FACE – Est-ce que vous voulez exiger que chaque nouvelle personne doive rencontrer le groupe en personne pour devenir membre ? Est-ce qu’une personne peut être ajoutée si elle est approuvée par un·e membre ?

  • NUMÉROS DE VÉRIFICATION – Vérifiez que vos messages se rendent sur les bons appareils. Si vous utilisez Signal ou Whatsapp, vérifier vos numéros de sécurité.

  • MOTS DE SÉCURITÉ – Vérifiez que vos appels se rendent aux bons appareils. Si vous utilisez Signal pour vous appeler, DITES VOS MOTS DE SÉCURITÉ. Si vous utilisez une autre application, voulez-vous mettre en place un code entre vous pour vérifier que vous parlez à la bonne personne et qu’elle peut le faire librement ?

Sécurité des messages : Paramètres

Selon la nature des informations que vous communiquez, entendez-vous sur les paramètres de messages à utiliser dans le groupe.

  • SUPPRIMER des messages – Les membres du groupe devraient conserver les conversations sur leurs appareils pendant combien de temps ?

  • Messages ÉPHÉMÈRES – Dans une discussion Signal, vous pouvez activer l’option des messages éphémères et décidez après combien de temps des messages sont supprimés. Voulez-vous utiliser cette option ? De quelle façon et pourquoi ?

  • CACHER les messages sur votre écran d’accueil – Réglez les paramètres de vos applications de messagerie afin que vos notifications ne soient pas visibles sur votre écran d’accueil. De cette façon, si vous perdez votre téléphone, les personnes ne pourront pas lire les messages qui apparaissent sur votre écran d’accueil.

  • CODES – Pour les informations extrêmement sensibles, nous vous suggérons d’établir des mots de code avant votre action. Par exemple, vous pourriez dire « On est prêtes pour l’heure du thé ! » plutôt que « On est prêtes pour la manif ! ».

Modèles suggérés de groupes fréquents

(1) Très petit groupe, avec des personnes vérifiées, pour des informations sensibles

Risque : Que des personnes inconnues ou non-désirées se joignent au groupe et aient accès à des informations confidentielles.

  • Lorsque vous disposez d’informations sensibles qui ne doivent être communiquées qu’à un petit groupe de personnes connues ;
  • Très petit groupe, 8 ou moins, tout le monde se connaît et s’est rencontré en personnes ;
  • Ajoutez les nouvelles personnes au groupe seulement quand vous êtes physiquement avec elles ;
  • VÉRIFIEZ vos identités (vos numéros de sécurité sur Signal, par exemple) en personnes ;
  • Si les numéros de sécurité d’une personne changent, revérifiez vos # en personnes ;
  • Ne communiquez jamais plus que ce qui est nécessaire, ne prenez pas de risques inutiles ;
  • SUPPRIMEZ

(2) Les cellules / petits groupes

Risque : Que des personnes vont joindre le groupe et y partager des informations inutiles ou volontairement incorrectes.

  • Ce type de groupe permet d’éviter que des individus viennent spammer le grand groupe, le rendant inutilisable et trop bruyant ;
  • 2 à 20 personnes : dans l’optique de limiter le bavardage inutile. Ayez un nombre gérable de cellules ;
  • Un grand groupe peut avoir plusieurs cellules pour que la communication reste gérable et pertinente ;
  • Les cellules sont connectées entre elles afin que les informations puissent y circuler. Vous pourriez envisager d’avoir une personne-ressource dans chaque cellule afin qu’elle puisse transmettre les informations dont tout le monde a besoin ;

3) Groupe public, information publique

Vous devez considérer que les informations transmises dans ce groupe sont publiques, et ce en temps réel. Bien que les informations de tous les types de groupes pourraient être divulguées publiquement, vous devez considérer ce type de groupe comme entièrement public.

  • Pour toutes les informations que vous voulez partager publiquement, utilisez ce genre de groupe !

Sécurité de votre appareil

Si on vous vole votre téléphone, empêchez des intrus de se faire passer pour vous, de lire vos informations comme vos messages, vos contacts, vos courriels, etc. Pour des conseils d’animation plus détaillés sur la sécurité des appareils, voir l’activité : On a saisi mon téléphone ! : Sauvegarde, verrouillage et suppression.

  • Réglez votre verrouillage afin de la déclencher avec n’importe quel bouton ;
  • Choisissez un mot de passe fort ;
  • Chiffrez votre téléphone ;
  • Chiffrez votre carte SIM.

Batterie et réseau

Que faire lorsque les personnes ne peuvent pas utiliser Signal (ou autre application de votre choix), ni leur ligne téléphonique, ni l’internet ? Il pourrait y avoir un réseau surchargé, un blocage de réseau ou des téléphones vidés de leur batterie. Disposez-vous d’un accès internet de secours comme un wifi portable par exemple ? Que faire si les données mobiles tombent également en panne ? Avez-vous un plan en mode « hors ligne » ? Est-ce que vous disposerez d’une station de recharge pour les bénévoles et leurs téléphones ?

Ressources supplémentaires

Retournez au module Sécurité mobile.

wiggy-cactus-red-several.png


Revision #3
Created Fri, Jan 29, 2021 5:54 PM by Florie
Updated Fri, Jan 29, 2021 8:04 PM by Florie