Quelques rappels

N’oubliez pas...

Les évaluations de risques sont limitées dans le temps.

On les réalise sur une période de temps spécifique, généralement lorsqu’une nouvelle menace se présente (p. ex. un changement de gouvernement, une modification législative, des modifications dans les politiques de sécurité d’une plateforme), lorsqu’une menace se précise (p. ex. le harcèlement en ligne d’activistes, des rapports faisant état du piratage de comptes d’activistes), ou lors de changements dans un collectif (p. ex. un nouveau projet, une nouvelle direction). Il est donc important de refaire ces évaluations régulièrement, étant donné l’évolution des risques en fonction de l’apparition et de la disparition des menaces, et de la capacité d’un groupe et d’individus dans ce groupe à réagir et à surmonter les répercussions d’une menace.

L’évaluation des risques n’est pas une science exacte.

Dans un groupe sujet à une évaluation des risques, chaque personne a un point de vue et une posture qui influencent tant sa capacité à connaître la vraisemblance de la concrétisation d’une menace que ses capacités à éviter une menace ou à répondre à ses répercussions. L’objectif d’une évaluation des risques est de comprendre collectivement ces différentes perspectives présentes dans le groupe et d’avoir une vision commune des risques auxquels le groupe est confronté. Les évaluations de risques sont relatives. Il se peut que les mêmes risques et menaces pèsent sur différents groupes de personnes, mais ceux-ci n’auront pas les mêmes capacités pour les éviter ou réagiront différemment face aux conséquences.

L’évaluation des risques ne garantira pas une sécurité à 100%, mais elle peut préparer un groupe à faire face à des menaces.

De la même manière que la sécurité à 100% n’existe pas, les évaluations de risques ne sont pas la promesse d’une sécurité garantie. Par contre, elles permettent à un individu ou un groupe d’évaluer les menaces et les risques qui peuvent les affecter.

L’évaluation des risques consiste à analyser des risques déjà connus ou émergents afin de comprendre les risques impossibles à prévoir.

Il existe différents types de risques :

  • Les risques connus : des menaces qui se sont déjà concrétisées dans la communauté. Quelles en sont les causes ? Quelles en sont les répercussions ?
  • Les risques émergents : des menaces existent mais pas dans la communauté à laquelle la personne appartient. Il peut s’agir de menaces engendrées par le climat politique actuel, des nouveautés technologiques, et/ou des évolutions dans les communautés d’activistes au sens large.
  • Les risques inconnus : ces menaces sont imprévisibles et il n’y a aucun moyen de savoir où et quand elles apparaîtront, ni si elles apparaîtront un jour.
Les évaluations de risques sont une partie importante de la planification.

Celles-ci permettent à un individu ou un groupe d’examiner ce qui peut lui porter préjudice, les conséquences de ces préjudices, et leurs capacités à atténuer tant les préjudices que leurs conséquences. Le processus d’évaluation des risques permet aux groupes de prendre des décisions réalistes concernant les risques auxquels ils sont confrontés. Cela leur permet de se préparer aux menaces.

L’évaluation des risques est une manière de gérer l’angoisse et la peur.

Il est bon de suivre ce processus pour faire ressortir les peurs de chacune des personnes dans un groupe et de trouver un équilibre entre la paranoïa et l’absence totale de peur ("pronoia"), afin d’anticiper les risques en prenant, collectivement, des décisions éclairées.

Retournez au module Évaluation des risques.

wiggy-cactus-yellow-several.png