Phases 2 et 3 & Adaptation pour un atelier général

Phase 2 : planifier des stratégies et des tactiques d’atténuation

Exercice 1 : le groupe cherche à atténuer les éventuelles vulnérabilités et l’échec

En fonction des regroupements de l’exercice 3 de la phase 1, divisez les participant·e·s en groupes.

Chaque groupe discutera des questions suivantes :

  • Que pouvez-vous faire pour empêcher cette issue défavorable ?
  • Quelles stratégies, approches et protocoles de sécurité seront nécessaires pour l’éviter ?
  • Les stratégies sont-elles différentes selon qu’il s’agit de la planification, de la manifestation elle-même et de la suite ?
  • Que ferez-vous si cette éventuelle issue défavorable devient réalité ? Quelles mesures prendrez-vous ?
  • Qui devrait prendre en charge ces stratégies ?

À la fin de la discussion, chaque groupe devrait disposer d’une liste d’approches et de stratégies ainsi que de protocoles de sécurité (règles) en rapport avec l’issue négative. Ils doivent être énumérés sur une feuille du tableau et/ou documentés électroniquement. Organisez-les en fonction des différentes étapes de la manifestation : avant, pendant et après. Chaque groupe présentera sa liste aux autres en vue d'une discussion.

Le rôle de la personne formatrice-animatrice est ici de faire un retour sur les approches et les stratégies, de suggérer des améliorations (au besoin) et de trouver des stratégies communes dans les groupes.

Exercice 2 : discussion sur les rôles

Dans le groupe au complet, discutez des rôles nécessaires pour atténuer les issues défavorables, adhérer aux protocoles de sécurité et gérer les communications sécurisées avant, pendant et après les activités de la manifestation. Il serait important que le groupe finalise ces rôles et détermine qui les remplira.

Phase 3 : communication sécurisée

Ici, la personne formatrice-animatrice peut présenter des options pour des communications sécurisées pendant la tenue de la manifestation.

Le groupe peut ensuite passer du temps à l’installation et à s’assurer qu’iels peuvent communiquer par le canal choisi.

Pour vous aider à planifier cet aspect, consultez l'activité Outils alternatifs : Réseaux et communications et le module sur la Sécurité mobile.

Note sur la sécurité : Une façon de s’exercer avec ces outils est de s’assurer que les personnes qui documentent sont en mesure de partager des copies de leurs notes et de leurs documents au moyen de canaux de communication sécurisés.

Adaptation pour un atelier général

En général, les activités d’évaluation des risques sont plus efficaces lorsqu’elles sont menées avec des groupes qui ont des objectifs, des contextes et des scénarios de risques communs (c’est-à-dire lors d’interventions d’évaluation des risques d’une organisation ou d’évaluation des risques pour un réseau d’organisations). C’est pourquoi cette activité a été conçue pour un groupe de participant·e·s prévoyant déjà de mener une manifestation ensemble et ayant fait une planification initiale de leur manifestation commune. Mais l'activité peut être adaptée à un scénario de sécurité numérique plus général, dans lequel des personnes de différents contextes envisagent d’organiser leur propre manifestation avec leurs groupes.

Afin d’adapter cette activité à un usage plus général, avoir un exemple de manifestation sera une bonne façon d’amener les participant·e·s à pratiquer cette activité et à en tirer des leçons qu’iels pourront rapporter à leurs groupes/réseaux/collectifs de manière à évaluer les risques pour leurs manifestations réelles.

Quelques lignes directrices sur la création d’un exemple de manifestation :

  • Situer la manifestation dans la réalité : il est important de situer la manifestation dans un contexte réel, car l'exemple aura alors le cadre et les paramètres d’une manifestation réelle, et les participant·e·s pourront être plus précises et précis dans leur analyse et leurs stratégies.
    Si les participant·e·s viennent toutes et tous d’un même pays, situez la manifestation dans ce pays. Si iels viennent de pays différents, utilisez une manifestation régionale.
  • Concevez un exemple de manifestation portant sur une question qui touche les participant·e·s : la manifestation leur sera ainsi familière même si elle est imaginaire. Iels en auront peut-être déjà organisé une ou y auront participé.
  • Énoncez les exigences portées par la manifestation ou ses objectifs : faites les clairement correspondre à la question étudiée pour faciliter l’exercice.
  • Concevez des activités en ligne et hors ligne : assurez-vous que lorsque vous identifiez les activités de la manifestation, vous disposez de tactiques à la fois en ligne et hors ligne. Soyez précis·e : où auront lieu ces activités, quand auront-elles lieu, combien de temps dureront-elles ?
  • Inspirez-vous d’une manifestation réelle : si vous connaissez une manifestation qui peut convenir aux participant·e·s, utilisez-la comme exemple.

La clé pour une manifestation d’exemple est d’essayer de simuler autant que possible un scénario de manifestation réelle. Une fois de plus, les activités d’évaluation des risques les plus efficaces sont appliquées à des cas précis.

Vous devrez également trouver les bons moyens et organiser votre temps pour que les participant·e·s puissent apprendre et assimiler l’exemple de manifestation. Vous pouvez donner les détails sur l’exemple de manifestation avant la formation, mais ne supposez pas que tout le monde a eu le temps de les lire avant l’atelier. Vous pouvez présenter le modèle au début de l’atelier et distribuer des documents pour que chaque groupe dispose des informations nécessaires pour les phases et les exercices de cette activité.

Ressources supplémentaires

Retournez au module Évaluation des risques ou à l'activité Organisation de manifestations et évaluation des risques.

wiggy-cactus-blue-several.png