Organisation de manifestations et évaluation des risques [Activité tactique]

Guider un groupe de personnes qui planifie une manifestation dans la réflexion et la prise en compte des risques et des menaces auxquels elles peuvent être confrontées. Peut s'appliquer aux manifestations hors ligne ou en ligne ainsi qu'aux manifestations ayant des composantes hors ligne et en ligne.

À propos & Phase 1

activ_tact_FR.png

Cette activité vise à guider un groupe de personnes qui planifie une manifestation dans la réflexion et la prise en compte des risques et des menaces auxquels elles peuvent être confrontées. Cette activité peut s'appliquer aux manifestations hors ligne ou en ligne ainsi qu'aux manifestations ayant des composantes hors ligne et en ligne.

Il ne s’agit pas d’une activité de planification de manifestation, mais plutôt d’une activité d’évaluation des risques en vue d'une manifestation. On suppose qu’avant la tenue de cette activité, le groupe aura déjà procédé à une planification initiale de l'objet de la manifestation et de ses principales stratégies, tactiques et activités.

Objectifs d’apprentissage

À travers cette activité, les participant·e·s apprendront à :

À qui s’adresse cette activité ?

Cette activité est utile à un groupe de personnes (organisation, réseau, collectif) qui a convenu de planifier ensemble une manifestation.

Avant cette activité, le groupe devrait déjà avoir planifié sa manifestation. Les principales stratégies, tactiques et activités ont donc déjà fait l’objet de discussions ayant abouties à un accord.

Temps requis

L’activité durera au minimum quatre heures.

Matériel

Mécanique

Atelier destiné à un groupe qui planifie une manifestation commune

Cette activité comporte trois phases principales :

Phase 1 : évaluer les sources de risques

Cette phase comporte quelques niveaux de participation et d’interaction afin d’évaluer les sources possibles de risques pour la manifestation. Pour rendre les mécaniques plus claires, les différents niveaux sont indiqués comme des « exercices ».

Préparer une feuille du tableau pour chacun des éléments suivants :

Exercice 1 : définir les activités de la manifestation et les personnes y participant

Donnez aux participant·e·s le temps et l'espace nécessaires pour remplir chacune de ces feuilles du tableau avec des notes autocollantes contenant leurs réponses. Iels peuvent aussi simplement écrire directement sur les feuilles du tableau.

Conseil pour l’animation : Pour procéder de manière plus organisée, surtout si le groupe est composé de plus de sept personnes, répartissez les gens en quatre groupes. Chaque groupe travaillera d’abord sur une feuille du tableau. Un groupe peut commencer par « Les personnes organisant la manifestation » et un autre groupe par « Les personnes partisanes » et ainsi de suite. Donnez-leur le temps de remplir leurs réponses pour leur feuille du tableau, puis demandez-leur de passer à la feuille suivante jusqu’à ce que tous les groupes aient eu le temps de toutes les remplir. C’est ce que l’on appelle la méthode World Café.

Exercice 2 : étudier les personnes organisatrices, partisanes et adversaires

Une fois que les feuilles sont remplies avec les réponses, demandez-leur de se séparer en deux groupes :

Les feuilles concernant les Activités resteront dans la partie commune pour que chaque personne puisse les consulter.

Chaque groupe aura sa propre série de questions-guides pour commencer à dévoiler où se situent les risques dans leur domaine.

Pour les personnes organisatrices et partisanes, les questions-guides sont les suivantes :

Pour les adversaires, les questions-guides sont les suivantes :

Conseil pour l’animation : De nos jours, la plupart des manifestations ont des composantes en ligne et hors ligne. Les questions ci-dessus s’appliquent aux scénarios, manifestations et contextes en ligne comme hors ligne. Mais si vous constatez que les participant·e·s se concentrent trop sur les contextes hors ligne, vous pouvez leur poser des questions sur les contextes en ligne des personnes organisatrices et partisanes et des adversaires. Si iels ont tendance à se concentrer sur les facteurs en ligne, posez-leur des questions sur les contextes hors ligne. Demandez-leur comment les activités ou les événements en ligne peuvent avoir une répercussion sur les activités ou les événements hors ligne, et vice versa.

La discussion de groupe devrait prendre environ entre 45 minutes et une heure.

À la fin de la discussion de groupe, chaque groupe fera part des résultats de sa discussion. Pour cette mise en commun, chaque groupe doit se concentrer sur les questions suivantes :

Pour le groupe des personnes organisatrices et partisanes :

Pour le groupe qui a travaillé sur les adversaires :

Il est également bon de demander aux groupes d’être aussi précis que possible dans leur partage avec les autres.

Exercice 3 : réfléchir à l’éventualité d’un échec

Cet exercice vise à mettre en lumière les différentes façons dont la manifestation peut échouer.

On donnera ensuite du temps aux participant·e·s pour réfléchir à cette question : quelles sont les choses qui ne doivent PAS se passer dans cette manifestation ?

Pour mieux décortiquer cette question importante, les questions suivantes pourraient aider le groupe :

Demandez-leur de réfléchir aux discussions qu’iels ont eues et aux retours qu’iels ont entendus. Demandez-leur d’écrire leurs réponses sur des notes autocollantes séparées, puis de les afficher au mur après quelques minutes de réflexion.

Regroupez les réponses pour dégager des thèmes généraux à approfondir.

Passez à la section Phases 2 et 3 & Adaptation pour un atelier général.

wiggy-cactus-blue-several.png

Phases 2 et 3 & Adaptation pour un atelier général

Phase 2 : planifier des stratégies et des tactiques d’atténuation

Exercice 1 : le groupe cherche à atténuer les éventuelles vulnérabilités et l’échec

En fonction des regroupements de l’exercice 3 de la phase 1, divisez les participant·e·s en groupes.

Chaque groupe discutera des questions suivantes :

À la fin de la discussion, chaque groupe devrait disposer d’une liste d’approches et de stratégies ainsi que de protocoles de sécurité (règles) en rapport avec l’issue négative. Ils doivent être énumérés sur une feuille du tableau et/ou documentés électroniquement. Organisez-les en fonction des différentes étapes de la manifestation : avant, pendant et après. Chaque groupe présentera sa liste aux autres en vue d'une discussion.

Le rôle de la personne formatrice-animatrice est ici de faire un retour sur les approches et les stratégies, de suggérer des améliorations (au besoin) et de trouver des stratégies communes dans les groupes.

Exercice 2 : discussion sur les rôles

Dans le groupe au complet, discutez des rôles nécessaires pour atténuer les issues défavorables, adhérer aux protocoles de sécurité et gérer les communications sécurisées avant, pendant et après les activités de la manifestation. Il serait important que le groupe finalise ces rôles et détermine qui les remplira.

Phase 3 : communication sécurisée

Ici, la personne formatrice-animatrice peut présenter des options pour des communications sécurisées pendant la tenue de la manifestation.

Le groupe peut ensuite passer du temps à l’installation et à s’assurer qu’iels peuvent communiquer par le canal choisi.

Pour vous aider à planifier cet aspect, consultez l'activité Outils alternatifs : Réseaux et communications et le module sur la Sécurité mobile.

Note sur la sécurité : Une façon de s’exercer avec ces outils est de s’assurer que les personnes qui documentent sont en mesure de partager des copies de leurs notes et de leurs documents au moyen de canaux de communication sécurisés.

Adaptation pour un atelier général

En général, les activités d’évaluation des risques sont plus efficaces lorsqu’elles sont menées avec des groupes qui ont des objectifs, des contextes et des scénarios de risques communs (c’est-à-dire lors d’interventions d’évaluation des risques d’une organisation ou d’évaluation des risques pour un réseau d’organisations). C’est pourquoi cette activité a été conçue pour un groupe de participant·e·s prévoyant déjà de mener une manifestation ensemble et ayant fait une planification initiale de leur manifestation commune. Mais l'activité peut être adaptée à un scénario de sécurité numérique plus général, dans lequel des personnes de différents contextes envisagent d’organiser leur propre manifestation avec leurs groupes.

Afin d’adapter cette activité à un usage plus général, avoir un exemple de manifestation sera une bonne façon d’amener les participant·e·s à pratiquer cette activité et à en tirer des leçons qu’iels pourront rapporter à leurs groupes/réseaux/collectifs de manière à évaluer les risques pour leurs manifestations réelles.

Quelques lignes directrices sur la création d’un exemple de manifestation :

La clé pour une manifestation d’exemple est d’essayer de simuler autant que possible un scénario de manifestation réelle. Une fois de plus, les activités d’évaluation des risques les plus efficaces sont appliquées à des cas précis.

Vous devrez également trouver les bons moyens et organiser votre temps pour que les participant·e·s puissent apprendre et assimiler l’exemple de manifestation. Vous pouvez donner les détails sur l’exemple de manifestation avant la formation, mais ne supposez pas que tout le monde a eu le temps de les lire avant l’atelier. Vous pouvez présenter le modèle au début de l’atelier et distribuer des documents pour que chaque groupe dispose des informations nécessaires pour les phases et les exercices de cette activité.

Ressources supplémentaires

Retournez au module Évaluation des risques ou à l'activité Organisation de manifestations et évaluation des risques.

wiggy-cactus-blue-several.png