Mécanique

Il s'agit d'un exercice de visualisation et de discussion. On distribue aux participant·e·s des post-it et des marqueurs pour écrire et dessiner.

Visualisation individuelle : 30 minutes

Tout d'abord, demandez aux participant·e·s quel appareil iels utilisent pour accéder à Internet (téléphones portables, tablettes, ordinateurs personnels, ordinateur de bureau au travail / à la maison / dans d'autres espaces publics, etc.). Demandez-leur ensuite de réfléchir et d'écrire sur les post-it les trois premières activités auxquelles iels ont consenti sur leur portable, quelles que soient les applications.

Ensuite, sur des feuilles de papier vierge, demandez-leur de dessiner leur portable. Demandez-leur ensuite d'identifier le système d'exploitation utilisé par leur appareil. Enfin, demandez-leur d'écrire (dans le dessin du portable) les 5 applications qu'iels utilisent le plus, de vérifier les autorisations accordées à ces applications et de les noter à côté de chacune des applications.

Discussion avec tout le groupe : 1 heure

Une fois que tous les participant·e·s ont visualisé ces détails, demandez-leur de parler ce qu'iels ont visualisé. Certaines applications (telles que WhatsApp, Facebook, Twitter, Google Maps, etc.) sont couramment utilisées par de nombreuses personnes, vous pouvez donc identifier des points communs dans les réponses. Recherchez leurs points communs et questionnez leurs différences.

Remarque : S'il y a plus de 6 participant·e·s, vous pouvez éventuellement créer de plus petits groupes de 6 chacun pour vous assurer que chaque participant·e a bien le temps de parler de ce qu'iel a visualisé.

Vous pouvez ensuite animer le débat avec quelques questions telles que :

  • Quel appareil avez-vous dessiné ?
  • Votre appareil se connecte-t-il à Internet ?
  • Si votre appareil est un téléphone, s'agit-il d'un portable basique ou d'un smartphone ?
  • Quel système d'exploitation votre appareil utilise-t-il ? (Exemple : Android, iOS, Windows, etc.)
  • Votre système d'exploitation est-il open source ou à source fermée ?
  • Quel est le fabricant de votre appareil ?

Avant de passer aux questions sur les paramètres et les autorisations, vous pouvez expliquer que :

« Comme les téléphones intelligents offrent encore plus de fonctionnalités et d'options que les téléphones à fonctions, la quantité d'informations qui peuvent être observées et enregistrées est bien plus importante. De plus, les utilisatrices·teurs de smartphones partagent ces informations d'identification très détaillées sur elleux-mêmes et leur utilisation avec beaucoup plus d'entreprises que leur opérateur de réseau mobile. Chaque application que vous choisissez d'installer peut également envoyer des données sélectionnées sur votre utilisation, les heures d'appel, les contacts et l'utilisation des données à la personne qui a fait cette application.

Ce qu'une application peut voir et enregistrer est souvent défini par les personnes qui conçoivent l'application, mais il y a très peu de lois et de règlements qui limitent cela. De même, le système d'exploitation et le fabricant d'un smartphone ont un impact sur la destination de vos données et sur les personnes qui peuvent les voir en dehors de votre opérateur de réseau mobile. » Traduction libre - Source

Une fois cette compréhension de base établie, vous pouvez pousser la discussion plus dans le détail des paramètres et des autorisations de leurs appareils. Voici quelques questions permettant d’orienter les débats :

  • Quelles sont les fonctionnalités de votre téléphone auxquelles vos applications peuvent accéder ? (Exemple : caméra, microphone, emplacement, etc.)
  • Pourquoi pensez-vous que ces applications aient besoin de ces informations ?
  • Avez-vous consenti à ce que ces informations soient partagées ?
  • Pensez-vous qu'il existe un lien entre le consentement hors ligne et un tel consentement en ligne ?
  • Selon vous, où ces informations finissent-elles ?
  • Pensez-vous que ces informations sont protégées ?

Vous pouvez consulter les informations suivantes pour orienter les débats :

« Les appareils Android partagent une quantité massive de données avec Google, puisque leur système d'exploitation est profondément lié au compte Google de l’utilisatrice·teur. Si vous utilisez les services et les applications de Google ainsi qu'un smartphone fonctionnant sous Android, Google connaît une énorme quantité d'informations sur vous - peut-être plus que vous ne le pensez, puisqu'il enregistre et analyse ces données.

De même, les iPhones (utilisant iOS comme système d'exploitation) fournissent une quantité similaire d'informations sur les utilisatrices·teurs à Apple, qui peut être combinée plus de données d'une utilisatrice·teur s'iel utilise d'autres produits et services Apple. De plus, l'iPhone et Apple sont des logiciels/matériels hautement propriétaires et la source du code est fermée. Cela inclut l'iPhone lui-même, ainsi que les applications Apple; en comparaison, Android est un logiciel libre, ce qui permet à chacun de revoir son code et de savoir ce que fait Android.

Les smartphones sont capables d'utiliser les satellites GPS (Global Positioning System) en plus de la triangulation de la position approximative que les tours de réseau mobile peuvent fournir. Cela donne des données de localisation beaucoup plus détaillées aux opérateurs et à toutes les applications qui ont accès à ces informations. Cette localisation plus précise peut être jointe, avec la date et d'autres informations, à toutes les données que le téléphone recueille pour les afficher en ligne ou les stocker dans sa mémoire. » Traduction libre - Source

Retournez au module Créer des espaces sûrs en ligne ou à l'activité Visualisation + Discussion : Paramètres et Autorisations.

wiggy-cactus-blue-several.png